Créer un site internet
Le chemin de la nature

Bibliographie

Telechargement

Bienvenue dans la rubrique bibliographie

Les livres et articles présentés dans cette rubrique permettent d'approfonfir un sujet et de prendre conscience des liens entre les explications relatées dans les livres et l'expérience vécue pendant les ateliers de perception corporelle ou d'autres pratiques. Les sources documentaires seront alimentées par la lecture des personnes participant à des ateliers  et les commentaires qu'ils feront suite à cette lecture.

Articles :

 "La santé par la joie"

Il s'agit d'un extrait du livre "le petit docteur" (voir LIVRE n°23) publié par Alfred Vogel naturopathe Suisse à l'origine de la socièté "Bioforce"; cet extrait permet de comprendre le lien entre santé et vie sprituelle.

Sante par la joieSante par la joie 

25) Livre :"Le corps se souvient " 

 

 

 

 

Référence : Janov A (2003), Le corps se souvient - Identifier la source de sa douleur, Ed J'ai lu.

Auteur :Arthur Janov Résultat de recherche d'images pour "arthur janov"  ( US,  1924-2017) : Psychologuepsychothérapeute et écrivain. Il a gagné en notabilité en tant que créateur de la thérapie primale , un traitement pour la maladie mentale qui consiste à descendre, ressentir et éprouver de façon répétée des douleurs d' enfance réprimées. Janov a dirigé un institut de psychothérapie appelé le Centre Primal à Santa Monica en Californie .

Résumé : Aboutissement de plus de dix ans de recherches et de publications, Le corps se souvient dévoile les forces secrètes de l'inconscient qui se liguent contre l'organisme humain et le rendent malade, émotionnellement et physiquement. Convaincu de l'existence d'une mémoire préverbale, le Dr Janov étudie la nature de cette " mémoire " du sentiment ainsi que ses effets à long terme sur le corps et les émotions des êtres humains. En pratiquant la thérapie primale, il a exploré l'inconscient et compris que de remarquables possibilités de guérison apparaissent lorsque l'on permet aux patients de " re-sentir " les affects du passé, l'inconscient étant simplement l'endroit où se trouve conservée l'histoire du début de notre vie. Dans Le corps se souvient, l'auteur expose ses recherches et, grâce à de nombreux exemples, montre à quel point le fait de revivre certaines périodes douloureuses de l'existence permet de s'en libérer définitivement.

Commentaires:

1) posté le 24/04/2018 par Syvie:

" Il est réconfortant de savoir que la réponse à nos problèmes est en nous et ne dépend que de nous.
C'est ce que dit ce livre et ce que je ressens chaque semaine lors des séances de perception corporelle.
Selon l'auteur " le but n'est pas de comprendre son passé mais de le changer . Seuls les sentiments ayant causé le problème peuvent le résoudre " .(p361) Il faut donc faire ressurgir ceux ci, les revivre pour s'en débarrasser. C'est notre corps qui s'en charge, il sait le faire, il faut juste le laisser agir.
Passer par des sentiments d'être mal à l'aise, triste, bouleversé ou en colère n'est pas agréable à ressentir. Pourtant, ressentir dans tout son corps cette souffrance, sans vouloir l'éviter ni s'en défendre est indispensable pour guérir . Mais tout cela ne s'apprend pas, ça se vit ... et je le vis !"

24) Livre : "Le corps messager' 

Résultat de recherche d'images pour "le corps messager isabelle filliozat"

 

 

Réference : Filliozat I (2016), Le corps messager, Ed Desclée De Brouwer

 Auteure : Isabelle Filliozat If Psychologue clinicienne et psychothérapeute depuis 1982. Elle est l’auteur de plusieurs livres dont  Il n’y a pas de parent parfait (JC Lattès), Les autres et moi (JC Lattès) ou encore Au cœur des émotions de l'enfant (JC Lattès)?

Commentaires:

1) posté par Sylvie le 30/04/2018

"J’ai apprécié les nombreux exemples vécus cités pour prouver sa théorie. Effectivement, il semble y avoir un lien très étroit entre la psyché et la maladie et en particulier le cancer.
La page 137 est un excellent résumé de tout ce qu’elle a développé tout au long de cet ouvrage .
Il est donc important de vivre ses émotions, de laisser remonter à la surface ce qui est enfoui au plus profond de nous et qui nous empêche d’être nous mêmes . La perception corporelle aide à cela . Elle fait émerger des sentiments , des sensations qui nous guérissent en profondeur."

23) Livre : L'intelligence du coeur

Résultat de recherche d'images pour "l'intelligence du coeur isabelle filliozat"

Référence : Filliozat I (1997), L'intelligence du coeur, Ed J.C Lattes, Paris

Auteure: Isabelle Fillozat (voir livre "le corp messager)

Résumé Comment acquérir plus de confiance en soi, s'affirmer, écouter, comprendre les réactions d'autrui, résoudre les conflits, répondre à l'agressivité, développer son autonomie ? Découvrez la "grammaire" des émotions. Elle vous aidera à faire face à l'affectivité, à l'angoisse, au stress et aux frustrations.

Commentaires:

- posté le 24/09/2018 par Sylvie

Isabelle Filliozat fait le constat suivant : pour la plupart des gens, il est inconvenant de montrer ses affects en public. La joie, le chagrin, la colère ne doivent pas être exprimés ou alors pas trop fort ni trop longtemps ! Nos émotions doivent être gardées en nous mêmes, étouffées, être mises sous contrôle par notre cerveau. Son travail avec ses patients lui a appris exactement le contraire. Si les émotions ne sont pas libérées, elles finiront par nous oppresser, nous rendre malheureux, malade, voire nous détruire à plus ou moins long terme.
La perception corporelle est une excellente méthode pour reconnaître ce qui nous ronge, le faire émerger et nous en débarrasser. Elle nous permet d’être moins dur avec nous-mêmes et donc plus tolérant aussi avec les autres. Elle nous donne les moyens de gérer nos difficultés et de ne pas les transmettre à nos enfants. ( voir page 103 le processus de transmission transgenerationnel ). Son livre fait de nombreuses références à celui d’Alice Miller ( Voir Livre : Notre corps ne ment jamais ) . Elle parle aussi page 184 du test de Milgram (test de soumission à l'autorité) : terrifiant et criant de vérité ... Les séances de perception sont agrémentées de temps d’échanges et de partages avec les autres. Cette parole libérée, sans jugement, est une vraie reconnection avec les autres mais aussi avec sois-même. Avoir moins de Q I ( quotient intellectuel ) et plus de Q E ( quotient émotionnel ) est un des moyens de trouver le bonheur.

22) Livre: "Le repaire du tigre" 

Le Repaire du tigre de Thérèse Bertherat ( 1 juin 1989 )

Référence : Bertherat T (1989), le repaire du tigre, Ed Seuil.

Auteure: Thérèse Bertherat (1931 (Lyon) - 2014), kinésithérapeute, propose une approche à contre-courant de la kinésithérapie alors pratiquée. Notre corps », explique-t-elle, « est intelligent, il a une histoire, de la mémoire. Il mérite beaucoup mieux qu’une domestication forcée et un dressage systématique. » Thérèse Bertherat s'est inspirée principalement des travaux de trois personnes : le médecin et psychanalyste autrichien Wilhelm Reich, l'instigatrice de la gymnastique holistique Lily Ehrenfried, et surtout la kinésithérapeute méthode Mézières, créatrice de la Méthode Mézières, qu'elle a rencontrée en 1972 à Paris et qui fut son professeur de kinésithérapie.

Résumé : Nous avons tous un tigre dans le corps. Un tigre vivant, puissant et très beau à voir. Tous, même ceux qui n'en savent rien. Il se tient dans son repaire, en un lieu précis, mais dans les manuels d'anatomie il ne figure qu'en pièces détachées, tronçonné, méconnaissable. Ne pas le connaître nous cause le plus grand tort: maux de dos, raideurs et douleurs diverses n'ont souvent d'autre raison que notre ignorance de cette force venue de la nuit des temps. Pour Thérèse Bertherat - nous le savons depuis Le corps a ses raisons et Courrier du corps - le tigre est une vieille connaissance: voici près de vingt ans qu'elle travaille à l'observer et qu'elle aide ses élèves à vivre avec lui, à en bénéficier. Elle nous explique aujourd'hui, en plus de cent images belles et précises, l'anatomie de ce tigre, mais aussi ses ruses: comment nous nous y prenons pour nous entraver nous-mêmes. A partir de là, chacun peut apprendre à apprivoiser son tigre, sans hâte, à l'aide de mouvements simples. Nous avons tous en nous le pouvoir de créer notre équilibre.

Commentaires :

1) posté par Corinne  le 21/05/2018

Thérèse Bertherat explique que « chacun peut apprendre à apprivoiser son tigre, sans hâte, à l'aide de mouvements simples. Nous avons tous en nous le pouvoir de créer notre équilibre.» 
J’ai lu ce livre après 5 mois de séance de perception corporelle.La lecture du livre complète bien les séances de perception déjà bien instructives et donne une envie supplémentaire de prendre soin de son corps mis parfois à rude épreuve. J’ai aimé cette énergie qui se dégage de ce livre et qui pousse à l’action, les explications m’ont parues claires, évidentes et il est facile de faire les liens entre celles-ci et notre « tigre ». L’auteur explique les ruses du tigre (notre dos) et « comment nous nous y prenons pour nous entraver nous-mêmes ». Apprivoiser c’est familiariser progressivement, faire abandonner son hostilité ou ses réticences... c’est aussi créer du lien.. Que cette image est jolie, créer un lien avec notre tigre, notre dos, ne plus le maltraiter mais se familiariser avec lui, avec douceur.

2) posté par Sylvie le 26/06/2018

"Ce livre m’a permis de mieux comprendre mon corps. C’est comme si à présent je le voyais en relief , en perspective, en 3D. Je suis passée de spectateur avec les images, photos (nombreuses dans cet ouvrage ) et qui permettent de regarder le contour, le relief, à celui d’habitant de ce corps. J’ai reconnu certains exercices faits en séances de perception corporelle. Percevoir du dedans, c’est ce que je m’efforce de faire. Faut il combattre ‘’ le tigre ‘’, faire comme s’il n’existait pas, le dompter comme on le ferait d’une bête féroce ?  Il faut peut être juste reconnaître qu’il existe, l’apprivoiser et lui laisser la place qui est la sienne et qu’on lui refuse depuis si longtemps. Je pense que je vais essayer l’exercice de la page 116 et des suivantes avec la pâte à modeler ..."

21) Livre : l'intelligence du corps  de Debbie Shapiro

Bibliographie:  Shapiro D (2004), L'intelligence du corps, Editions J'ai lu

Auteure : Shapiro Debbie: Enseigne et pratique la technique métamorphique et la psychophysiologie. Elle a d'abord étudié la médecine avant de se lancer dans l'apprentissage, pendant plus de vingt ans, de la psychologie. 

Commentaires :

1) posté par Sylvie le 27/05:2018

J’ai moyennement aimé surtout à partir du chapitre 10 page 165 . Cette deuxième partie est une succession de description des différentes parties du corps. C’est resté très théorique pour moi et ne m’a pas semblé pratique ni n’a éveillé des sentiments, des émotions et ne m’a pas permis de faire le lien avec la perception corporelle.
 La première partie m’a plus intéressée. J’ai apprécié les exercices ‘’ essayer vous - même ‘’ qui consiste à se mettre en situation et à analyser ce qui se passe en vous, les répercussions que cela a sur votre humeur, vos pensés ...J’en ai fait quelques uns . Les pages 115 à 117 sur la colère

20) Livre: Guérir le stress, l'anxiété, la dépression sans médicaments, ni psychanalyse

Guérir Le Stress, L'anxiété Et La Dépression - Sans Médicaments Ni ...

Référence : D. Servan-Schreiber (2011), Guérir le stress, l'anxiété, la dépression   sans médicaments, ni psychanalyse, Ed Pocket Evolution

Auteur: David Servan-Schreiber, né le  à Neuilly-sur-Seine et mort le  à Fécamp1, est un médecin et docteur ès sciences français. Il fut chargé de cours à l'université de Lyon I, et enseigna comme professeur de psychiatrie clinique à l'université de Pittsburgh. En 2003, le grand public découvre le chercheur avec la publication de son livre Guérir.

Résumé: Depuis peu, les neurosciences et la psychologie ont connu un bouleversement radical. Notre cerveau " émotionnel " est bien plus que le vestige encombrant de notre passé animal : maître de notre corps et de nos passions, il est la source même de notre identité, des valeurs qui donnent un sens à notre vie. Qu'il se dérègle un tant soit peu, et celle-ci part en lambeaux; qu'il soit en harmonie avec notre corps et nous devenons pleinement nous-même... 
David Servan-Schreiber nous convie ici à la découverte des conséquences pratiques de cette révolution : une nouvelle médecine des émotions sans médicaments ni psychothérapie. Mêlant étroitement son expérience clinique et ses compétences de chercheur, il a choisi de présenter sept méthodes particulièrement efficaces, dont certaines entièrement inconnues du public français. Sept voies permettant à chacun de reprendre en main les rênes de sa propre vie, et de ne plus être un étranger pour soi - ni pour les autres.

Commentaires

- publié par Sylvie le 06/07/2018

"L’auteur passe en revue des méthodes qu’il a expérimentées avec ses patients. Il parle de la cohérence cardiaque, de l’E M D R, de l’énergie de la lumière, de l’acuponcture, des oméga-3 et de l’exercice physique. Il explique que nous ressentons les émotions dans le corps, pas dans la tête. Le lien avec la perception corporelle est évident. Lors des ateliers, nous laissons nos émotions s’exprimer et nous libérer. Ici, nous pouvons être nous mêmes, parfois faibles et vulnérables et d’autres fois forts et radieux.  Ici, nous pouvons rire, nous pouvons aussi pleurer. Des pages 245 à 250 j’ai découvert la technique des questions de l’ELFE. Au delà des éléments scientifiques, ce livre est écrit avec beaucoup de sentiments et un désir évident de vouloir aider les autres."

19) Livre : "Le Chevalier à l'armure rouillée"

Référence: Fischer R (2016), le chevalier a l'armure rouillée, Ed Ambre

Auteur:  Robert Fisher(1922-2008), américain, a commencé sa carrière à 19 ans en écrivant pour Groucho Marx.  Il est écrivain et co-auteur d’œuvres de théâtre, ainsi que de courts romans dont le plus célèbre est sans conteste Le Chevalier à l’armure rouillée qui raconte le parcours initiatique d'un jeune chevalier à la conquête de sa destinée. Ce livre a été un succès aux États-Unis, s’est révélé un best-seller en France et s’est vendu à plus de 900 000 exemplaires en Espagne.

Résumé: II y a fort longtemps, un vaillant chevalier combattait les méchants, tuait des dragons et sauvait les demoiselles en détresse. II se croyait bon, gentil et plein d'amour. II était très fier de sa magnifique armure qui brillait de mille feux, et ne la quittait jamais, même pour dormir. Seulement, un beau jour, en voulant l'enlever, il se retrouva coincé... Ainsi commença pour lui une quête initiatique, à la recherche de sa véritable identité, au gré de rencontres insolites et d'épreuves riches d'enseignement. 
En parvenant au "Sommet de la Vérité", il deviendra alors ce qu'il n'avait jamais cessé d'être, un homme au coeur pur, libre de toute illusion et de peur. Cette nouvelle quête du Graal, d'un humour délicieux, fait partie de ces "grands petits livres" comme Le Petit Prince et Jonathan Livingston le goéland. La limpidité, la profondeur du Chevalier à l'armure rouillée, qui parle au coeur et à l'âme, en font un conte d'une portée universelle.

Commentaires:

Posté par Sylvie le 02:07:2018

Ce livre raconte l’histoire d’un chevalier célèbre pour son armure. Il est adulé par les villageois pour ses batailles, ses croisades et la brillance de son vêtement métallique. Il ne le quitte jamais. Il a aussi un fils et une femme qui ne sont pas sa priorité . ‘’ enlevez cette armure pour que je puisse voir qui vous êtes en réalité ‘’ exige t’elle un jour . Par amour pour sa belle, il voulut s’exécuter mais n’y arriva pas. Son armure était rouillée et il lui était impossible de s’en extraire ! Ce qui le protégeait était devenu ce qui l’enfermait ...
Il partît trouver du secours auprès de Merlin l’enchanteur , d’Ecureuil et de Rebecca .
Il lui fallut beaucoup de temps, de courage,,de larmes et d’humilité pour enfin faire tomber ce carcan de ferraille, retrouver l’amour des siens et surtout de lui-même.

Enlever mes cuirasses est ce que la perception corporelle m’aide à faire. Chaque séance est un pas de plus fait pour me reconnecter avec les autres , l’Univers et moi-même. L’atelier est comme ce livre. Chacun y puise ce qu’il veut selon ses ressentis, ses émotions, en fait son histoire  personnelle et unique.
C’est une invitation pour un joli voyage à faire ‘’ en vrai ‘’ !

Commentaire de Corinne posté le 02/12/201

"Quelle sympathie pour ce chevalier car .. nous sommes tous des chevaliers avec une armure ! La perception corporelle nous aide à nous défaire de cette armure qui nous emprisonne. A voir comme ce chevalier  « clairement sans la juger ni l’excuser l’existence qu’il avait mené » (p121) pour ensuite être « délivré » Un livre petit par la taille mais combien grand par la profondeur de ce voyage Bon voyage à tous."

Commentaire de Monique posté le 19/12/2018

"J'ai compris qu'il faut du temps pour enlever nos cuirasses qui se sont formées au fil du temps. Le chevalier s'est trouvé dans différents endroits ; il réfléchissait, il a beaucoup pleuré et son armure a fini par céder pour son plus grand bonheur. Je me suis identifiée à ce chevalier, car je pleure souvent et ensuite je me sens mieux. Je vous encourage à le lire car vous comprendrez plein de choses si vous êtes à l'écoute de votre corps".

18) Livre: " Se guerir autrement, c'est possible"

Image

Référence : Labonté M.L (2001), Se guerir autrement, c'est possible, comment j'ai vaincu ma maladie, Editions- Homme.

Auteure: Marie Lise Labonté est psychopraticienne en Europe et auteur de plusieurs essais. Initiée à la psychologie jungienne, elle a créé la Méthode de Libération des Cuirasses MLC©, une thérapie psychocorporelle liée au mouvement. Elle est également cocréatrice de la méthode Images de Transformation IT©, une thérapie de dialogue avec l'inconscient. Elle forme des intervenants et donne des séminaires et des conférences dans le monde.

Résumé: A l'adolescence, Marie Lise Labonté est atteinte d'une première crise d'arthrite rhumatoïde. Alors qu'elle continue de mener une lutte acharnée contre cette maladie incurable, à l'âge de 26 ans, elle découvre une méthode de thérapie corporelle. L'antigymnastique, qui l'incite à entreprendre elle-même sa guérison. Elle se rend à Paris pour étudier et mettre en pratique cette méthode inusitée avec Thérèse Bertherat, celle qui en est l'instigatrice. Commence alors pour Marie Lise une longue exploration de son corps qui va l'entraîner à d'essentielles remises en question et à un approfondissement de tout son être. Son témoignage, empreint de sensibilité et de lucidité, de ténacité aussi, captivera tous ceux et celles qui croient que la santé du corps et la santé de l'esprit, intimement liées, sont fortement influencées par le flot d'émotions que nous éprouvons au cours de notre existence.

Commentaires:

Posté par Maud le 02 juillet 2018: " Ce livre m’a beaucoup touché car il raconte l’histoire même de l’auteur qui, touchée par une maladie invalidante va chercher tout ce qui pourrait l’aider à soulager ses souffrances. Elle comprend que tout comme on détient la clé de nos maladies, on détient aussi celle de notre guérison : la clé est en nous.

Posté par Sylvie le 10/07/2018 : "Dès le début du livre, l’auteur explique qu’elle a compris qu’elle pouvait faire quelque chose pour elle même. Elle sentait qu’elle savait tout, qu’elle détenait la clé de l’énigme de sa maladie. Mais tout restait intellectuel, seulement intellectuel, alors que c’est bien son corps qui la faisait horriblement souffrir .
Elle a cherché de l’aide auprès de Thérèse Bertherat qui l’a initiée à la perception corporelle. 
Cette dernière lui a un jour dit : « Marie Lise, il te faut rencontrer ta douleur et l’apprivoiser tranquillement, la surmonter. Si tu reste toujours à la porte de ta souffrance, tu ne pourras jamais voir ce qu’il y a derrière.
Elle est passée par des moments de doute, de renoncement, de colère et a fait preuve d’un courage et d’une persévérance exemplaires. Elle est à présent elle aussi thérapeute. Après tant d’années à travailler sur son corps, elle se dit guérie, même si elle reconnaît que ce travail ne sera jamais vraiment fini. La perception corporelle c’est cela : aller voir ce qui ce cache derrière la porte.
Franchir le seuil c’est retrouver une harmonie physique, émotive et mentale, SON harmonie, celle qui n’appartient à personne d’autre."

17) LIVRE : Balles magiques la méthode

Résultat de recherche d'images pour "livre balles magiques la méthode"

Référence :Elaine Pétrone (2003) Balles magiques la méthode, Editions france loisirs, Paris

Auteure :Elaine Pétrone a mis au point saa méthode de lutte contre le stress et la douleur parce qu'elle souffrait elle même de douleurs chroniques. elle a rédigé de nombreux articles et a été interviewée par de nombreux magazines, dont Fitness, Vogue, Woman, etc.) Elle enseigne sa méthode dans plusieurs hopitaux.

Résumé:  Modeler son corps en lâchant prise, uniquement par l'application de balles à certains endroit du corps et à respirer librement. Une explication claire et simple de la méthode suivi de nombreux exercices commentés pour s'initier à cette méthode originale.

Le livre présenté ici a été traduit en Francais par les Editions France Loisirs mais n'est plus disponible sur le site de l'editeur. Il n'existe qu'en anglais sur les sites actuels. Les explications simples et concrétes font de ce livre un incontournable pour saisir assez vite l'un des concepts développés en perception corporelle: l'exces de tension musulaire chronique (et non la faiblesse musculaire) est en grande partie responsable des maux actels affectant le systeme musculosquelettique.

Commentaires:

- posté par Corinne le 22/07/2018

"J’ai lu ce livre après avoir fini les séances de perception corporelle. Les explications de Elaine Petrone sont simples ainsi que les exercices qu’elles proposent. On peut même douter de l’efficacité de la méthode si on n’a pas fait de perception corporelle auparavant; On retrouve certain exercices effectués lors des séances de perception. A la suite des séances j’ai voulu prendre soin de ce corps avec lequel j’ai renoué, car le but est de prendre conscience de ce qui se passe en nous, pourquoi ces tensions, savoir lâcher prise et obtenir un mieux être, en toute autonomie. 10mn le matin, 10mn le soir parfois moins mais cela permet de rester en contact avec soi et ne pas maltraiter ce corps donc nous même; La lecture du livre a confirmé que la force est en nous, notre corps s’exprime, à nous de l’écouter et en prendre soin. C’est simple mais surtout efficace."

16) Livre : Le meilleur médicament c'est vous !

Référence: Saldmann F (2013), Le meilleur médicament, c'est vous, Editions Albin Michel

Auteur: Médecin cardiologue et nutritionniste francais, auteur de nombreux livres sur la santé. Les critiques au sujet de certaines  affirmations sont basées sur le fait de référence à des études observationnelles avec un degré de corrélation (ex absorption de chocolat noir corrélé avec perte de poids) et non une véritable relation de cause à effet diminuant ainsi la portée desdites affirmations.

Commentaires:

1) de Roland

Certains réflexions  peuvent éclairer certains principes utlisés en perception corporelle:

- perception sensorielle et moment présent: "se concentrer sur ce que l'on fait, uniquement sur le moment présent, permet de se recentrr sur soi-même et de s'ouvrir davantage aux plaisirs (p 28)

- perception corporelle et toucher (massage et automassage): ils diminuent le stress tout en permettant de reconnecter le corps et l'esprit (référence scientifique à l'effet anti inflammatoire du massage : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22301554)

- Se confronter à la réalité pour briser ses chaines : la perception corporelle facilite " la mise à jour des mécanismes bloqueurs installés depuis l'enfance comme des freins qui brident le moteur de la vie" (p143)

- "arreter le film pour jouir de la scène" (p149) : faire des pauses perceptives pour vivre les sensations corporelles dans toute leur intensité

- perception posturale et pouvoir des gestes sur le cerveau : "il existe des gestes qui finissent par conditionner le mental et provoquer des reflexes de pensées; les gestes du quotidien sont importants pour s'entrainer à mobiliser sa force intérieure" (p171)

Vous trouverez dans cettte fiche pratique quelques uns de ses conseils hygiéno-diététiques: Conseils tires du livre du dr frederick saldmannConseils tires du livre du dr frederick saldmann 

15)Livre : "La Somatique" ou comment controler par l'esprit lamobilité, la souplesse et la santé du corps

Résultat de recherche d'images pour "livre la somatique de thomas hanna"

référence: Hanna Thomas (1989), "La somatique", Interéditions, 220 pages.

Auteur : Thomas Hanna (1928-2010, Etats Unis)

Commentaires:

1° Posté par Sylvie le 03/09/2018

Ce livre expose le concept d’amnésie sensitivo-motrice. Il explique que c’est l’impossibilité au niveau de la mémoire de sentir et de contrôler un certains nombre de muscles. Cet «  oubli "est une réaction du système nerveux qui a dû s’adapter au stress et aux accidents de la vie" . Mais on peut réapprendre ce qui a été oublié .
La perception corporelle est une méthode efficace pour cela . Elle permet à nouveau de se mouvoir, de ressentir le plaisir de bouger son corps d’une manière fluide et sans tension, de retrouver des sensations agréables dans le mouvement.
Par exemple, si un muscle fait mal, le cerveau ne l’associe qu’à la douleur et en bloque le mouvement. Il faut alors travailler, ressentir que ce muscle peut se relâcher , se libérer et redevenir souple et décontracté.Ainsi, le cerveau n’associe plus ce muscle à des sensations et des pensées négatives et réductrices. Il ne bloque plus ses mouvements qui redeviennent agréables et harmonieux.
Cet ouvrage se termine par une série d’exercices somatiques appelés : pratique quotidienne de l’étirement du chat. Certains de ses exercices sont travaillés dans les séances de perception corporelle .

14) Livre : "Notre corps ne ment jamais"

 

Référence : Miller Alice (2004), "Notre corps ne ment jamais" Ed Flammarion

Auteure: Alice Miller (née le  à Piotrków Trybunalski, en Pologne et morte le  (à 87 ans) à Saint-Rémy-de-ProvenceFrance. Docteure en philosophiepsychologiepsychanalyste et chercheuse sur l'enfance. Ses ouvrages et ses thèses sur la violence cachée, qui selon elle caractérisent souvent les relations entre parents et enfants, l'ont rendue célèbre. À partir de 1980, sa réflexion sur ce sujet l'amène à une nouvelle approche de la thérapie à laquelle elle intègre, entre autres, le dessin. Figure influente et controversée, elle est souvent citée par des organisations internationales, pour son engagement contre les violences dites « ordinaires » faites aux enfants.

Résumé: Notre corps ne ment jamais. Quand nous tombons malades, quand nous faisons l'expérience de la dépression, de la toxicomanie, de l'anorexie, c'est que nous sommes traversés par un conflit intérieur entre ce que nous ressentons et ce que nous voudrions ressentir. D'un côté, il y a notre corps, qui garde intacte la mémoire de notre histoire - et tout particulièrement des mauvais traitements que nos parents ont pu nous infliger -, de l'autre, il y a notre esprit et notre volonté, conditionnés par la morale et notre éducation, qui nous déterminent à aimer et honorer, quoi qu'il arrive, ces mêmes parents. 
Ce livre explore, à travers de nombreux exemples - notamment des vies d'écrivains célèbres -, les conséquences parfois dramatiques de ce conflit, mais il montre aussi qu'il existe des raisons d'espérer. Non, nous ne sommes pas obligés d'être les "bons" enfants de nos parents s'ils nous ont fait du mal et s'ils continuent de pratiquer le chantage affectif. Oui, c'est notre responsabilité que d'être attentifs aux signaux d'alerte que nous envoie notre corps. 
Au terme de ce chemin exigeant par lequel nous acceptons de relire l'histoire de nos rapports avec nos parents, il y a l'espoir de naître à une authentique liberté intérieure.

Commentaires:

Posté par Sylvie le 03/09/2018

Ce livre est troublant !
Il explique que l’amour, envers ses parents en particulier, n’est pas un dû .
Il cite des personnes connues telles que Tchekhov, Nietzsche, Rimbaud, Proust et d’autres encore. Tous ont eu une vie difficile parce qu’ils se sentaient obligés d’aimer leurs parents alors que ces derniers ne les avaient que maltraités, méprisés et détestés depuis leur naissance. Chacun d’eux, toute sa vie, a mendié ce sentiment, pardonné l’impardonnable et attendu cet amour qui ne viendra jamais. Leur corps pourtant parlait, exprimait cette souffrance mais il ne pouvait pas l’entendre. L’idée même de la responsabilité parentale était inconcevable, insupportable. Tous ont souffert de ce manque d’amour, certains en sont même morts, jeunes, malades , isolés, perdant la raison ...
La violence physique, psychologique est emmagasinée dans le corps . Il ne peut pas en être autrement et cela même si nous ne le voulons pas.

La perception corporelle aide à écouter ce que notre corps a à nous dire, à l’écouter vraiment sans jugement. " Une fois que nous aurons appris à vivre avec nos sentiments au lieu de les combattre, les manifestations de notre corps ne nous apparaîtront plus comme une menace, mais comme de salutaires rappels de notre histoire "  page 114 .
Ce livre est vraiment très troublant mais tellement vrai et libérateur ..

13) Livre : "Aide toi, ton corps t'aidera"

Résultat de recherche d'images pour "livre aide toi ton corps t'aidera"

 

 

 

 

Référence : Filliozat A.M, Guasch G (2006), Aide toi, ton corps t'aidera, Ed Albin Michel

 Auteure : Filliozat Anne Marie : voir commentaire sur le livre  "le corps messager"

Auteur : Gérard Guasch : "Médecin psychosomaticien, homéopathe et acupuncteur, ex-chargé de cours à l'Université : Psychologie clinique (Paris 8), Sciences de l'Éducation (Paris 13),

Résumé: l'intelligence du corps est stupéfiante. Organes, systèmes, cellules travaillent en réseau afin d'assurer une adaptation constante à l'environnement. Notre cerveau coordonne l'ensemble des informations émanant autant du corps que de l'esprit. De récentes études médicales démontrent l'importance de l'image mentale sur notre santé : si visualiser une stressante peut nous rendre malade, visualiser un dénouement heureux peut nous aider à guérir. La psychanalyste Anne Marie Filliozat et le Dr Gérard Guasch sont les pionniers d'une approche psychosomatique originale qui explore conjointement nos pensées, images intérieures, émotions, sensations, tensions et mémoires corporelles. Par des exercices progressifs et efficaces, inspirés des neuro sciences d'aujourd'hui, l'ancienne médecine chinoise et la tradition millénaire taoiste, les  auteurs nous livrent pour la première fois des clés simples et concrètes pour améliorer notre vie quotidienne et nnotre santé: vitalité, immunité, sommeil, sexualité, etc.

Commentaires:

1) posté par Corinne le 19/09/2018 : " Georg Groddeck médecin affirmait : « ce n’est pas le médecin qui vient à bout de la maladie mais le malade » (voir P193). Ce livre nous montre que pour que la guérison advienne ce sont les mécanismes d’autoguérision de l’organisme qu’il faut stimuler ou ne pas entraver (P193). A l’aide d’explications simples sur le corps, de la relation corps/esprit et des exercices proposés nous comprenons l’importance que nous avons pour notre mieux être. (s’il y avait un point faible pour moi dans ce livre : beaucoup d’exercices de relaxation). Les liens avec les exercices de perceptions corporelles sont clairs : nous sommes les acteurs et réalisateurs de notre santé de notre vie.

Un livre à lire et …à relire

2) posté par Sylvie le 8/01/2019 :Notre corps peut ne pas nous faire souffrir. Est-ce pour autant que nous allons bien ? Ne serait -ce pas plutôt que nous ne l’écoutons pas, que nous ne savons pas le faire ?

Notre corps n’oublie rien. Depuis notre conception, il engrange des informations et des souvenirs. Les traumas petits ou grands que nous avons vécus laissent des traces.
La perception corporelle nous aide à nous reconnecter à celles - ci et va nous aider à les débloquer, les évacuer pour éviter qu’elles ne nous rendent malade.

Au fil des séances, j’ai appris à être connectée pas seulement avec l’extérieur, les autres, le monde environnant mais surtout avec moi-même, mon moi intérieur.
Et c’est incroyable ce que ce corps a à dire ! Une gêne ici, qui rappelle une sensation, un moment de vie. Une tristesse soudaine qui m’évoque un épisode passé. Un sourire qui me remémore un moment agréable, une douce parenthèse que j’avais oubliée ...
Les sensations émergent, l’état physique, émotionnel, se manifestent, les images, les pensées, les souvenirs nous soignent, sans violence, avec compréhension et une infinie douceur ...

Notre corps devient un ami ! 

 

12) Livre : Wilhelm Reich - Biographie d'une passion

Gérard Guasch - Wilhelm Reich - Biographie d'une passion.

Référence :  G Guasch (2007), Wilhelm Reich - Biographie d'une passion, Ed Sully.

Auteur : Gérard Guasch, médecin psychosomaticien et analyste reichien est l'un des meilleurs spécialistes de Wilhelm Reich au plan international. Il a eu accès à des données méconnues de la vie de Reich pour nous offrir cette biographie de référence.

Résumé : Épris de liberté, ardent défenseur de la vie, chercheur infatigable, Wilhelm Reich (1897-1957) est l'une des figures emblématiques du XXe siècle dont le destin hors du commun épouse l'Histoire et dont l'œuvre a profondément marqué nos sociétés. Du cénacle des premiers psychanalystes autour de Freud dans la Vienne des années 1920 à l'Amérique de McCarthy où il décédera dans un pénitencier de Pennsylvanie, Reich a toujours mené un combat incessant pour comprendre la source de la vie et la libérer des contraintes du carcan social. Il révolutionna la sexologie en analysant la "fonction de l'orgasme " et en dénonçant la misère sexuelle et affective des masses. Il chercha une synthèse entre Marx et Freud avant d'être rejeté tant par les communistes que par l'institution psychanalytique. Il développa une nouvelle forme de psychothérapie prenant en compte le corps et l'esprit, dont s'inspire la psychologie humaniste et la psychosomatique. Il étudia l'énergie vitale et mis au point des techniques pour l'utiliser à des fins thérapeutiques et également météorologiques. Cette créativité débordante lui valut des jugements contradictoires : "génie le plus profond et le plus révolutionnaire de notre époque" pour les uns, psychanalyste maudit pour les autres, et également d'être l'une des références des mouvements contestataires des années 1960. Voici une biographie vivante et fidèle aux sources historiques qui permettra de découvrir un homme dont la passion a révolutionné nos manières de vivre et de penser.

Commentaires :

Posté le 18/11/2018 par Sylvie :Ce livre se lit comme un roman . Il raconte la vie de Wilhelm Reich. C’est l’histoire d’une vie entière passée à chercher. Soixante ans de questionnements, d’expériences, de déceptions, de découvertes, de réussites, d’erreurs, de prises de risques et toujours avec le même courage de ne pas renoncer envers et contre tout, souvent envers et contre tous ... 
il a côtoyé les plus grands : Freud, Einstein entre autres et a eu comme élève pendant plus de dix ans Alexander Lowen bien connu en perception corporelle.
Les pages 212 à 218 parlent des cuirasses, des sept cuirasses évoquées dans la conférence donnée par Roland Hussler . 
Je connais ces cuirasses, je les ressens dans les séances de travail, je les comprends mieux, en expérimente la profondeur et apprends à être indulgente avec elles ...
Wilhelm Reich est mort à soixante ans d’une crise cardiaque dans le pénitencier fédéral de Lewisburg Pa où il purgeait une peine de prison de deux ans pour avoir distribué une de ses inventions : l’accumulateur d’énergie d’orgone .
Wilhelm Reich était un homme passionné par la vie, un être d’une force de caractère peu commune, curieux de tout, avide de comprendre bien plus que de savoir !
La lecture de ce livre donne envie d’explorer ce qui est inconnu, de ne jamais être blasé, d’avoir le désir de chercher, d’avoir le regard qui pétille qui s’allume et s’illumine devant toute les choses à découvrir ... l’envie de Vivre tout simplement .

11) Livre: "Fais toi confiance ou comment être à l’aise en toutes circonstances"

Fais-toi confiance

Références :Filliozat I (2013) , Fais toi confiance, Jc Lattes.

Auteur : Voir commentaires sur  l'auteur sur le livre : "le corps messager"

Résumé : De nombreux témoignages et des exercices ciblés pour être bien avec soi-même et avec les autres au quotidien. Qui n'a jamais prononcé ces mots : "je manque de confiance en moi" ? Incapacité de choisir, de s'affirmer, peur du rejet, de ne pas savoir, de l'avenir ou des autres. Ce livre vous permettra d'avoir confiance en vos compétences.

Commentaires :

1) Publié par Corinne :  J’ai eu différentes émotions à la lecture de ce livre : colère et rejet au début (pas d’accord avec l’idée de l’auteur). J’ai même arrêté la lecture pendant quelques jours. Pourtant connaissant d’autres livres de l’auteur j’ai repris la lecture en ouvrant mon esprit critique et en appliquant la page 32 : "réfléchir c’est douter, chercher plutôt que savoir". J’ai apprécié ensuite les questions que ce livre nous fait se poser, les explications sur les différentes confiances en soi (page 105) le lien avec la perception corporelle (notamment avec la colère réprimée en page 105 et l’incidence de son passé) et comment transmettre la confiance en soi à ses enfants. Je retiendrais entre autre la page 142 : la vie c’est comme une bicyclette il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre 5Citation d’Einstein et la dernière phrase du livre page 234 que je vous laisse découvrir.

10) Livre : Comment gérer les personnalités difficiles 

François Lelord et Christophe André - .

Référence : Lelord F, André C (2000), Comment gerer les personnalités difficiles, Ed Odile Jacob

Auteurs :

Lelord Francois :(né en 1953 à Paris) : François Lelord a fait des études de médecine et de psychiatrie. Après avoir obtenu son doctorat en 1985 de l'Université François Rabelais à Tours, il part pour un an à Los Angeles en tant que chercheur post-doctoral à l'université de Californie. De 1986 à 1988, il y est chef de clinique et assistant des hôpitaux à l'hôpital Necker université Paris Descartes.

André Christophe : (né en 1956 à Montpellier est un psychiatre et psychothérapeute français, il soutient sa thèse de doctorat en médecine à Toulouse en 1980, puis son mémoire de psychiatrie en 1982. Depuis 1992, il exerce à l’hôpital Sainte-Anne à Paris, au sein du service hospitalo-universitaire de santé mentale et de thérapeutique. Il est spécialisé dans la prise en charge des troubles anxieux et dépressifs, et tout particulièrement dans le domaine de la prévention des rechutes. Il est l’un des chefs de file des thérapies comportementales et cognitives en France, et a été l’un des premiers à introduire l’usage de la méditation en psychothérapie. Chargé d’enseignement à l’université Paris X, il est l’auteur de nombreux livres de psychologie à destination du grand public. Il a également conseillé des entreprises et fait des conférences.

Résumé: L'anxieux qui vous harcèle, le paranoïaque qui prend tout comme une offense, l'obsessionnel qui se perd dans les détails au détriment de l'essentiel, le narcissique qui tire la couverture à lui, le dépressif qui vous accable de son inertie, le " type A " pour qui rien ne va jamais assez vite : tous perturbent votre vie quotidienne, au travail, à la maison, en famille... Deux psychiatres vous proposent de vous aider à mieux les comprendre pour mieux les gérer. " Le défilé est passionnant. L'ensemble a l'immense mérite de se lire comme un roman. " Le Nouvel Observateur. " Des conseils destinés à mieux supporter un entourage parfois difficile. " Libération. " Comment rester en relation avec des névrosés sans le devenir soi-même ? Des solutions simples. "

Commentaires:

De Sylvie publié le 03/12/2018

L’auteur donne des explications sur un certain nombre de personnalités difficiles . Il donne une liste, non exhaustive, de celles qui sont les plus courantes : anxieuses, paranoïaques, histrioniques, obsessionnelles, narcissiques, schizoïdes, dépressives, dépendantes, passives-agressives, évitantes, antisociales , borderlines, schizotypiques, sadiques ...
Pour chaque personnalité, il donne des témoignages, des exemples, en explique les caractéristiques  donne des conseils sur ce que l’entourage peut faire, sur ce qu’il ne doit pas faire. Le tableau à la fin de chaque chapitre intitulé « avez-vous la personnalité... "permet de se situer personnellement et de savoir si sommes concernés ". Certaines personnalités difficiles peuvent bien sûr se combiner .
À la lecture de ce livre , j’ai pris conscience que beaucoup de personnes ont les personnalités décrites , moi y compris. Les troubles peuvent revêtir des degrés différents allant de la pathologie reconnue, à des manifestations légères et épisodiques . Avoir une personnalité difficile se reconnaît par ce qu’elle induit au niveau du corps . Le rythme cardiaque peut s’emballer, les mains trembler, le regard peut être fuyant, les muscles se tendre, la mâchoire, le visage se crisper, la voix se briser, les larmes couler ...
La perception corporelle permet de reconnaître ses symptômes, d’en prendre conscience, de les accueillir et parfois de les laisser s’en aller  ...

9) Livre : L'alchimie du bonheur

Auteure : Isabelle Filliozat (voir commentaires sur livre "corps messager"

Réference : Filliozat I (1998), l'alchimie du bonheur :utiliser le stress pour réussir sa vie, Ed Chemins de l'Harmonie.

Résumé : "Pour un lutteur, la lutte elle-même est victoire, ily trouve de la joie. Et comme il dépend de lui de continuer la lutte, il considère que, victoire ou défaite, plaisir ou peine dépendent de lui seul." (Gandhi)
Nous sommes si stressés dans nos vies quotidiennes que nous en oublions parfois d'être heureux. Mais qu'est-ce que le bonheur ? Et si le bonheur, justement, se trouvait dans le stress ? Un stress bien géré qui, au lieu d'affaiblir, aidait à devenir plus fort, et rendait libre ?
Avec l'Alchimie du bonheur, apprenez à faire le diagnostic de votre stress; à le surmonter, puis à vous apprécier vous-même, et à savourer la vie. Etre heureux, c'est savoir accueillir l'instant, et le vivre avec autant d'intensité que de maîtrise, c'est savoir accepter, avec le même sourire intérieur, l'échec et la réussite. C'est savoir affronter la vie ; laquelle, par l'alchimie du bonheur, petit se révéler souvent bien plus simple, et bien plus belle.

Commentaires

1) Publié par Sylvie le 12 fevrier 2019

Ce livre n’est pas comme les autres. Il ne se lit pas de la même manière. Pourquoi? Parce qu’il interroge sur qui nous sommes, qui nous voudrions être et les raisons de ce décalage. C’est une prise de conscience profonde de notre existence, de notre moi intérieur.
Quels sont les freins au changement? La "société" qui ne demande la plupart du temps que ce qui n’est pas bon pour nous? Oui mais pas seulement. Isabelle Filliozat aborde longuement un sujet tabou ; celui des parents ... Elle évoque nos rapports aux autre, notre famille, nos amis, notre conjoint. Elle écrit page 216 : "les personnes avec lesquelles on "se sent bien ", sont celles en qui l’on a naturellement confiance, sont celles qui savent puiser leur sécurité en elles, celles qui savent s’affirmer, celles qui savent être à l’écoute sans projections ou interprétations, celles qui savent donner sans attendre de d’abord recevoir, celles qui aiment sans attendre d’abord d’être aimées."
L’auteur parle du stress . Est il bon ou mauvais ?  Notre corps parle t’il? que nous dit il? comment s’exprime t’il ? Et surtout, l’entendons nous ou plutôt l’écoutons nous avant qu’il ne soit obligé de "  hurler" pour que nous comprenions enfin son mal être ? 
Que veulent dire nos émotions, la peur, la colère, la tristesse, les larmes, le dégoût ? N’y a t’il que du négatif dans tout cela ? 
L’auteure est claire : notre vie nous appartient et nous sommes responsable de ce que nous en faisons . Malheur ou bonheur ne dépend " presque" que de nous !
J’ai particulièrement aimé les pages 287 et 288 qui commence comme cela : «  la recherche de soi se fait avec soi , dans le silence et la solitude «  ...
Non , ce livre n’est pas comme les autres .
Il se lit par petit bout , par petite touche , se médite , se prend , se pose et se reprendL

 

8) Livre  Le psy de poche

Le psy de poche par McMahon

Bibliographie : Mc Mahon Suzanna (1992), Le psy de poche, Ed Marabout,

Auteure Susanna McMahon 

Susanna McMahon est médecin psychiatre et clinicienne. Elle est aussi auteur, conseiller, et orateur public. Elle est diplômée de l'université de Houston et a dirigé un service de santé mentale à Madrid.
Elle s’est surtout fait connaître du public francophone par son ouvrage « Le psy de poche » (The portable Therapist), un « best-seller » du domaine, où elle a démocratisé les savoirs issus de son approche et de ses années d’expériences. Elle a conduit des ateliers et des conférences avec des cadres, des directeurs et des étudiants d'affaires sur les relations dans le monde de l’entreprise mais à évidemment aussi a animé des conférences dans le domaine de santé mentale qui était son milieux professionnel d’origine.

Résumé :Le guide pratique du développement personnel. Nous disposons tous des ressources nécessaires pour trouver notre voie et donner un sens à notre existence. Mais pourquoi est-ce parfois si difficile ? Par des réponses données aux questions les plus fréquentes de ses patients, l'auteur nous aide à découvrir nos propres motivations et nous guide dans notre quête personnelle.

Commentaires : en cours...

7) Livre: cessez d'etre gentil, soyez vrai

Acheter le livre d'occasion Cessez d'être gentil, soyez vrai ! sur livrenpoche.com

Bibliographie : Thomas d'Asembourg (2001) , Cessez d'être gentil, soyez vrai, Les editions del'Homme, 256p

Auteur:

Thomas d' AnsembourgAprès avoir été avocat à Bruxelles, conseiller juridique en entreprise et animateur d'une association pour jeunes en difficulté, Thomas d'Ansembourg est devenu psychothérapeute et formateur en relations humaines. Depuis 1994, il enseigne la CNV (Communication Non Violente) selon le processus de Marshall Rosenberg. Il anime des conférences et des sessions de formation en Europe, au Québec et au Maroc. Il est l'un des membres fondateurs de l'Association Coeur.com, créée en 1996 avec le psychanalyste québécois Guy Corneau. Il est l'auteur du best-seller Cessez d'être gentil, soyez vrai, vendu à plus de 400 000 exemplaires et traduit dans 26 langues

Résumé :L'auteur explique comment notre tendance à ignorer ou à méconnaître nos propres besoins nous incite à nous faire violence et à reporter sur d'autres cette violence. Pour éviter de glisser dans une spirale d'incompréhension, il s'agit de reconnaître nos besoins et d'en prendre soin nous-même plutôt que de nous plaindre du fait que personne ne s'en occupe. Ce livre est une invitation à désamorcer la mécanique de la violence, là où elle s'enclenche toujours: dans la conscience et le coeur de chacun de nous.

Commentaires :

Posté par Sylvie le 16/08/2019 :

"Je me suis demandé quel pouvait être le rapport entre notre langage verbal et la perception corporelle . 
La lecture de cet ouvrage m’en a donné l’explication .
Voici quelques extraits du livre :
- " je n’ai pas mis  l’estime de moi en moi mais dans le regard des AUTRES"
- "l’habitude de FAIRE plutôt que d’ETRE empêche le lien véritable avec soi comme avec l’autre et avec la vie" 
- "si je me montre tel que je suis, je risque le rejet, l’éloignement, l’exclusion. J’apprends donc à RÉTRÉCIR qui je suis pour être gentil et être admis"
- "j’ai pris conscience qu’en ignorant mes propres besoins, je me faisais VIOLENCE et j’avais tendance à reporter cette violence sur les autres"
- " nous sommes tous DANGEREUX si notre vitalité n’a pas l’occasion de s’exprimer ! Si notre mal-être est étouffé ! La violence c’est l’explosion d’une bombe de vie empêchée !" 
- "les générations précédentes ont cru que nous pourrions tout comprendre et gérer par la raison et la compréhension intellectuelle. Elles ont privilégié, notamment dans l’éducation scolaire et universitaire, la seule intelligence logico- mathématique ( qui n’est qu’une parmi les huit à dix intelligences dont nous sommes équipés ) . De ce fait  nous nous sommes souvent coupés de nos sentiments et de nos besoins pour être sages, gentils et raisonnables et nous avons appris à développer du vocabulaire pour décrire , comprendre et agir dans de nombreux domaines. Toutefois, dans le domaine de la vie émotionnelle, de la vie intérieure, il nous manque les mots pour comprendre les choses et les transformer"

Par ces quelques citations de l’auteur, le lien avec la perception corporelle est fait et devient évident .
Le travail fait sur le corps, sur ses tensions, ses blocages, va permettre de libérer les émotions, de faire naître des sensations agréables ou pas, mais vraies, toujours !
Après le langage du corps viendra celui de la parole , libre et apaisée ...
De belles «  fiançailles «  entre deux modes d’expression avec les autres mais surtout avec soi-même.

6) Livre Prendre soin de son enfant intérieur : Faire la paix avec soi

Prendre soin de l'enfant intérieur : Faire la paix avec soi

Auteur :  Le vénérable Thich NHAT HANH, maître bouddhiste vietnamien, est une figure majeure de la spiritualité mondiale. Ses actions pour son peuple ont conduit Martin Luther King à soutenir sa candidature pour le prix Nobel de la paix en 1967. Réfugié politique en France depuis 1972, il a fondé le « Village des pruniers », une communauté où il anime des séminaires.

Référence : Thich Nhat Hanh (2015) Prendre soin de son enfant intérieur: faire la paix avec soi-même, Editions Pocket

Résumé : Vous avez l'impression de ne pas avoir suffisamment confiance en vous ? De manquer parfois de recul face aux épreuves du quotidien ? Et si certaines de vos blessures d'enfant vous empêchaient de vous construire sereinement ? Thich Nhat Hanh nous aide grâce à des exercices de respiration, de concentration et de méditation à apaiser la colère, la peur, la tristesse qui hantent encore nos vies d'adulte, et à les transformer en une force de réconciliation et de compassion.

Commentaires:

Posté par Sylvie le 20/08/2019

La démarche m’a parue digne d’intérêt et par certains aspects en lien avec la perception corporelle.
Le concept de la respiration est primordial, le fait également d’être aussi souvent que possible «  ici et maintenant « , de se reconnecter avec soi-même , de vivre en pleine conscience , de lâcher prise  .
A partir des pages 173 sont décrits seize exercices de respiration consciente. 
Ceux-ci font la part belle au corps , à nos sensations , nos tensions , la perception que nous avons de celui-ci. L’auteur explique qu’à chaque fois que nous faisons tout pour éviter de revenir à nous - mêmes, nous laissons grandir la souffrance. Fuir et ne pas affronter ses peurs, ses angoisses et ses souffrances, souvent liées à notre enfance, nous empêche de nous réconcilier avec notre enfant intérieur et d’accéder à un bonheur certain.

5) Livre : les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même

disponible sur site : https://creativework40.files.wordpress.com/2017/09/les-5-blessures-qui-empc3aachent-d_c3aatre-soi-mc3aame-lise-bourbeau.pdf

Les Cinq Blessures Qui Empêchent D'être Soi-Même

Référence : Lise Bourbeau (2000), Les cinq blessures qui empêchent d'être si-même, Editions ETC

Auteure: LISE BOURBEAU Auteur de 13 livres dont le best-seller "Écoute ton corps, ton plus grand ami sur la Terre" et fondatrice de la plus grande école de développement personnel au Québec dont les ateliers sont dispensés à travers tous les pays francophones.

Résumé: Ce livre démontre que tout ce que nous vivons provient principalement de cinq grandes blessures de bases. Grâce à ce livre et à une description très détaillée (physique, émotionnelle et mentale) de chacun des cinq masques que nous créons pour cacher ces blessures, vous arriverez à identifier la vraie cause (blessure) d'un problème précis dans votre vie.

Commentaires:

Posté par Sylvie le 21/08/2019

J’avais fait le test du bonhomme 3D dans le cadre de la perception corporelle.
Celui-ci est mentionné sur le site à la rubrique perception corporelle.lien ici : Perception Corporelle
Quand j’ai lu dans le livre que la forme de notre corps était le reflet de notre personnalité et que les blessures dont parle Lise Bourbeau étaient visibles sur notre silhouette,  j’ai été prise d’une envie absolue !
Je suis allée chercher la boîte à chaussures dans laquelle j’avais mis mon bonhomme 3D, le modelage de mon corps tel que je me le représentait le jour du test.
J’ai regardé cet « autre moi « et l’ai comparé avec les croquis que l’auteur a dessinés dans son livre . Évident , incroyable, criant de vérité ! 
Elle explique en effet que les blessures vécues dans l’enfance ont sculptées notre corps. Elle en a découvert 5 qui sont le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice. Chacune fait l’objet d’un chapitre avec au début le croquis de la silhouette correspondante et à la fin le résumé des caractéristiques de la blessure étudiée.
Pour survivre à ces blessures, il nous a fallu porter des masques . 
Ceux-ci sont donc évidemment 5 et sont : fuyant, dépendant, masochiste, contrôlant et rigide.
Ces 5 masques m’ont fait penser aux 7 cuirasses de Reich évoquées dans son livre (voir le livre «  biographie d’une passion «  dans cette même rubrique).
J’avais déjà constaté que le travail effectué en perception corporelle avait modifié mon corps, que ma silhouette était changée . Je l’avais vu et on me l’avait dit.
La lecture de ce livre me l’a confirmé.
Je me suis retrouvée dans certaines blessures, je sais les masques que je porte ...
Il me reste à appliquer le chapitre 7 intitulé : guérison des blessures et transformation des masques. Je pourrai ainsi enlever mes masques et redécouvrir la joie d’être moi-même.
Dans quelques temps je referai le test du bonhomme 3D.
C’est vrai, le corps physique ne ment jamais !!!

4° Livre : "Je t'en veux , je t'aime"

Je t'en veux, je t'aime

Bibliographie : Filliozat I (2004) Je t'en veux je t'aime ou comment réparer la relation à ses parents, Ed JC Lattés.

Auteur : voir livre "le corps messager"

Résumé: Aucune relation n'est semblable à une autre : il y a ceux et celles qui téléphonent à leur maman tous les jours, et ceux qui ont déménagé le plus loin possible. Chacune est riche et parfois lourde d'une longue histoire. Les enfants aiment leurs parents... Les parents aiment leurs enfants... la plupart du temps. On pourrait penser que ce lien est le plus proche, le plus intime qui soit, mais c'est rarement le cas. Nombre de relations sont douloureuses, tendues, d'autres sont superficielles, rituelles. La plupart des gens se résignent à ce qu'il en soit ainsi, sûrs que rien ne peut changer. Dans cet ouvrage, Isabelle Filliozat propose au lecteur de tenter l'aventure d'une rencontre authentique avec ses parents. Car, sans authenticité, il n'y a pas d'amour possible. Est-ce bien nécessaire de remuer le passé ? Les résistances sont nombreuses : "° On ne juge pas ses parents/il faut pardonner... " Pourtant, une réconciliation ne peut faire l'impasse sur l'expression des souffrances. Les blessures doivent être reconnues, les malentendus explicités, la colère a besoin d'être dite et accueillie pour réparer le lien. La réconciliation naît alors de l'empathie mutuelle. Pourquoi se contenter d'une relation superficielle quand on peut - et cela est possible dans la plupart des cas - (re)créer une relation d'intimité et de complicité ?

Commentaires :

Posté par Sylvie le 28/08/2019

J’étais loin de m’imaginer à quel point les parents sont cruels avec leurs enfants .
Certains passages sont difficiles à lire. Les maltraitances peuvent être physiques ou / et 
psychologiques . De toute façon , les deux sont intimement liées. 
Si pour certains l’oubli a été leurs seules façons de survivre, leurs corps en garde les marques, les tensions subsistent.
La lecture a été double pour moi qui suis à la fois enfant de mes parents et aussi mère de mes enfants ... 
Qu’est-ce que le respect du aux parents ? De la soumission et de la peur ?
L’image des parents doit elle toujours être idéalisée ? Devons-nous accorder toujours un pardon inconditionnel à nos parents pour le simple prétexte qu’ils sont nos géniteurs ? Cette question est soulevée à la page 213.
La réponse à ces questions permet de regarder la vérité en face : NON tous les parents n’aiment pas leurs enfants ! 
OUI l’enfant a le droit d’éprouver de la colère de ne pas avoir été désiré, d’avoir été maltraité , négligé, rabaissé, méprisé !
Reconnaître ce fait permet de commencer à travailler sur le sujet . C’est un premier pas, un début mais ce n’est pas suffisant.
" pour guérir, il ne suffit pas de parler. Les rigidités du corps ne disparaissent pas par la simple verbalisation. Nos tensions conservent physiologiquement la mémoire de nos blessures. Ils faut les libérer en laissant faire le processus naturel de l’émotion " .
La Perception Corporelle est la méthode idéale pour faciliter les décharges émotionnelles. Le travail se fait avec la respiration qui libère les tensions. Chaque blessure pour être guérie doit être revécue , l’émotion refoulée doit être retrouvée. Isabelle Fillozat conseille de ne pas chercher à revivre une terreur ou une rage seul . Nous avons besoin d’être accompagné dans l’expression de l’émotion pour que rien ne se coince ni dans votre corps ni dans votre tête  
Mais me direz vous , la relation ne se fait elle pas à deux, parents et enfants ?
N’attendez pas de changement de vos parents. Faites de votre côté ce qui est bon pour vous de faire. Leurs réactions est de leurs responsabilités. La blessure est en nous , pas en l’autre. C’est en nous que nous avons besoin de la guérir.

3) livre "Le petit docteur"

Le petit docteur

Référence  bibliographique :  

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 10317 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 730 pages
  • Editeur : Verlag A. Vogel AG; Édition : überarb. Neuaufl. (18 janvier 2016)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.

Auteur : Alfred Vogel, né le  à Aesch et mort le  à Feusisberg, est un naturopatheherboristeécrivain et nutritionnistsuisse. Figurant parmi les pionniers suisses de la phytothérapie3, il est également le fondateur de l'entreprise pharmaceutique suisse Bioforce

Résumé : Le classique de la médecine naturelle - nouvelle édition française, revue et corrigéeLorsque le classique d'Alfred Vogel parut pour la première fois, en 1952, c'était un ouvrage vraiment révolutionnaire. Son auteur abordait des sujets qui n'étaient pas du tout populaires - la médecine et le mode de vie naturels. Les temps ont changé et ce que pressentait Alfred Vogel en 1952 est devenu réalité : la médecine naturelle est en plein essor." Le petit docteur " est resté fidèle à lui-même ; c'est un conseiller efficace, solide et complet pour la santé naturelle.Cette nouvelle édition revue et corrigée comporte plusieurs améliorations qui la distinguent des précédentes. Mentionnons surtout la nouvelle reliure, les titres courants en haut de chaque page, un nouvel index simplifié des problèmes de santé et de nombreuses photos de plantes." Le petit docteur " est ainsi plus agréable à lire et encore plus pratique. Rien de plus facile maintenant que de suivre les bons conseils de la nature ! Tous les noms de remèdes sont remis à jour et certains passages du texte ont été modifiés.

2) J'apprends à bien vivre avec mes émotions

Référence : Filliozat I (2018), Comment bien vivre avec mes émotions, Ed Marabout

Auteur : voir livre le corps messager

Résumé : Les émotions sont notre langage commun. Aujourd'hui, pour réussir, les capacités à réguler ses émotions comptent autant qu'un QI élevé et des compétences techniques. C'est l'intelligence du coeur, l'intelligence des rapports sociaux, qui fait la différence. Comment acquérir plus de confiance en soi, s'affirmer, écouter, comprendre les réactions d'autrui, régler les conflits, développer son autonomie, bref, apprendre la "grammaire des émotions" ? C'est ce que vous propose ce cahier pratique - qui prolonge le best-seller d'Isabelle Filliozat L'intelligence du coeur. Quiz, tests, mots cachés, et énigmes, travaux pratiques... Plus de 40 exercices ludiques et pédagogiques répartis en 6 séances pour apprendre la "grammaire" des émotions.

Commentaires:

Posté le  4 novembre par Sylvie : Je suis contente d’avoir lu ce livre après m’être familiarisée avec mes sensations , mes émotions  lors des séances de perception corporelle. J’ai pu ainsi mieux identifier ce qui se passait dans mon corps; C’était une étape nécessaire, même obligatoire pour savoir qui je suis vraiment.  Cet ouvrage m’a permis de continuer d’avancer, de grandir émotionnellement .
Il est constitué de quiz, de tests et de travaux pratiques. Je suis allée à mon rythme, suis revenue plusieurs fois sur certains exercices, en ai laissé certains autres pour plus tard ...
Même seule devant les sujets abordés, l’exercice ne m’a pas paru toujours évident.
Bien sûr, intellectuellement, pas de problème , mais quand il s’agit de se voir comme on est vraiment, s’accepter, laisser paraître ses émotions, c’est autre chose !
Et puis il y a les autres ...
Pour être en harmonie avec ceux qui nous entourent il faut d’abord avoir apprit à l’être avec soi-même.
Ce n’est pas si simple !
Ce livre ludique et très profond nous invite à faire ce grand et beau voyage intérieur.
Plusieurs escales seront sans doute nécessaires pour que l’objectif soit atteint, mais peu importe, c’est le voyage en lui même qui vaut la peine d’être fait !

1) Le cri primal 

Référence : Janov A, (1975)  Le Cri primal, Flammarion, Paris.

Auteur: Arthur Janov (né le  à Los Angeles (Californie) et mort le  à Malibu (Californie)1) est un psychologue américain. Il est l'inventeur d'une thérapie psychologique, la thérapie primale dont l'objectif est d'amener les patients à revivre les souffrances profondes réprimées dès la petite enfance afin de comprendre leurs émotions et sensations.

Résumé : Le Cri primal best-seller dès sa parution aux Etats-Unis en 1970, a été acclamé par les professionnels de nombreux pays comme un livre majeur dans l'histoire de la psychologie. Cette thérapie a pour principe de considérer que ce qui entrave et fait souffrir le sujet - ce " mauvais " accumulé au cours de l'existence sous forme de représentations et d'affects réprimés, et qui se fossilise - peut être revécu et expulsé dans un cri suscité par le thérapeute. C'est ce cri primal qui inscrit le retour du sujet à la vie. Il exprime la déprise de l'être et annonce l'envol de la personne vers l'à-venir. Par cette action, il accomplit chez le patient ce qui était jusqu'alors resté en souffrance : la naissance psychique. Enrichi d'études de cas et de nombreux témoignages, cet ouvrage donne à voir les premiers résultats d'une thérapie jugée révolutionnaire et les perspectives de guérison qu'elle entend offrir aux personnes victimes notamment d'addictions, d'insomnie, de dépression, de phobie, d'inadaptation, d'indécision, de symptômes psychosomatiques, de tension permanente.

Commentaires:

Posté par Sylvie le 7 aout 2020

Dans cet ouvrage, Athur Janov fait souvent référence à Wilheim Reich et à son travail sur les sept cuirasses. Il évoque également le lien entre sa méthode et les travaux d'Alexander Lowen. Tous les trois réhabilitent l'importance du corps dans le traitement des désordres psychiques. Depuis sa naissance, et même avant, l'être humain est confronté à de multiples agressions et souffrances physiques et psychologiques. Mais il ne peut souvent pas hurler sa colère, exprimer ses émotions et met alors en place des stratégies de survie ( cuirasses selon Reich ). C'est la seule façon pour lui de ne pas mourir. Mais cette souffrance n'a pas pour autant disparue. Elle s'est incrustée dans le corps. Pour guérir, il faut la libérer. Selon lui, parler ne sert à rien ou du moins  ne résoud pas définitivement les psychoses. Pour guérir, il faut ressentir la souffrance à l'origine de la psychose. Il faut revivre l'émotion causale. La thérapie de Janov consiste à revivre le contexte réel ou ont pris naissance les sentiments initiaux du patient. Ce n'est donc pas un traitement classique et les étapes sont souvent douloureuses. Le protocole de soins est particulier et les résultats souvent positifs et durables. Un " primal ", comme il l'explique, est une expérience totale du sentiment et de la pensée venue du passé et ressentie dans le corps . Ce primal remet le passé à sa place, permettant au patient de vivre enfin dans le présent. Le rôle de la thérapie primale est de permettre au malade non de devenir quelqu'un d'autre mais de devenir lui-même. Pendant les séances , le thérapeute permet au patient de se laisser submerger  par sa colère et sa souffrance et de la crier sans aucune retenue. Ce cri ne vient pas de la gorge mais du plus profond de son être, de ses tripes ! Le passé vient toujours faire obstacle au présent , la cri primal enlève cet obstacle et délivre du passé. Le seul centre au monde qui pratique cette méthode est aux U.S.A. ...

Commentaires

Ajouter un commentaire